'Les morts ne meurent pas lorsqu’ils cessent de vivre, mais quand nous les vouons à l’oubli.'   Mia Couto

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 

 
 



10623896

Anne-Marie Garat




- 2 -



Anne-Marie GARAT
La source
Actes Sud
380  pages
21.8  euros

04-10-2015

 

    Dans cette saga dense et envoûtante, à partir d'un petit village de Franche-Comté et d'une vieille bâtisse aussi étrange qu'isolée, Anne-Marie Garat fait voyager le lecteur aussi bien dans l'espace que dans le temps, notamment par l'histoire contée par Lottie, une vieille dame solitaire qui occupe seule la vaste demeure des Ardenne. Elle héberge une jeune femme venue au village demander l'autorisation de consulter les archives avec ses étudiants, jeune femme également sur les traces de son histoire. Les deux femmes partagent immédiatement une complicité bienveillante et Lottie part dans une longue confession, raconte tout, ces souvenirs, ces rêves et inventions, son histoire scellée dans ce domaine. Il est parfois de ces rencontres qui offrent les clés d'une vie... Anne-Marie Garat est une véritable conteuse et si certains l'ignoraient ou en doutaient encore, « La Source » saura les convaincre. Anne-Marie Garat sait raconter des histoires avec un style personnel, un rythme particulier et un vocabulaire précis et élaboré où chaque mot trouve parfaitement sa place. Laissez-vous emporter, vous ne le regretterez pas !

Ecouter la lecture de la première page de "La source"    Get Adobe Flash player

Thème(s) : Littérature française

 


- 1 -



Anne-Marie GARAT
Tranquille
Atelier In8
72  pages
12  euros

25-05-2013

 

    Le fils rend visite de manière impromptue à son père, vieil homme sauvage retiré du monde, en autarcie, dans la montagne, au-dessus de Briançon (« On a l’impression d’être sur les terres de quelqu’un qui vit tranquille, sans avoir besoin des gens, avec son idée personnelle de la liberté. Seul, loin des villes et des hommes. »). Ils ne sont pas vus de longue date, le fils vient apprendre une triste nouvelle au père qui l’accueille au fusil. Pourquoi cette inquiétude, que peut-il craindre ? Néanmoins, que d’efforts pour cet accueil froid et singulier ! Les deux hommes se connaissent peu mais la conversation se tisse aisément dévoilant une ambivalence parfaite du discours et des sentiments : entre tension et drôlerie, tristesse et joie, admiration et mépris, colère et tendresse, respect et humeur… une histoire de père et de fils. Le fils accepte de passer finalement la nuit dans le refuge paternel et ce cours séjour permettra à chacun de dévoiler ses peurs, regrets, espoirs et amours. Cette lecture (quelle écriture !) vous procurera un pur instant de plénitude, sans aucun ressentiment, devant un miroir avec un père, son fils, la vie et la mort.

« La paix, il n’a pas l’air de l’avoir trouvée, dans ce coin de sauvage loin des routes et des mers, loin des hommes. Il s’est mis à l’écart comme si le monde allait l’oublier, mais le monde lui colle aux chausses, il n’en a pas fini avec lui. Il attend le grand jour pour lui régler son compte et ce rendez-vous lui fait peur. »

« Quand on est tout seul avec soi pour ennemi, il y a des pensées pires que la réalité. »

« Il n’y a pas beaucoup de mots convenables à mettre sur les beautés. On n’en met que sur son sentiment ; c’est faible. »


Ecouter la lecture de la première page de "Tranquille"    Get Adobe Flash player

Thème(s) : Littérature française

 


Nouvelle consultation des comptes-rendus de lecture