'Il lui répète que le succès d’un livre est de toute façon un malentendu.'   Véronique Ovaldé

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 

 
 



8617995

Lionel Salaün




- 2 -



Lionel SALAÜN
La terre des Wilson
Liana Levi
202  pages
17.5  euros

24-04-2016

 

    Au début des années 30, la Grande Dépression étreint l’Amérique et l’Amérique profonde n’est pas épargnée. Dick Wilson après 15 ans d’absence revient sur les lieux de son enfance au nord-ouest de l’Oklahoma. Un territoire pauvre où le soleil brûle, la terre sèche et l’eau rare. En outre, depuis peu, la zone est asphyxiée par le vent et les terribles tornades dust bowl qui font voler le sable et la terre. Les fermiers ne s’épargnent point, le travail est harassant et permanent, les résultats maigres et la misère partagée, les hommes sont rudes, rustres et secs. Dick débarque avec une belle voiture, un beau costume, propre sur lui, il semble avoir réussi, et retrouve la ferme familiale intacte : le père n’a pas changé, lui et sa violence aveugle avaient provoqué son départ avec sa mère, mais le père vit maintenant avec l’ancienne copine de Dick, Annie Mae, et leur petite fille ; la mule Jessie est toujours là et a donc résisté à la rage et la violence répétée du père. Dick est-il venu régler ses comptes ou seulement monter une affaire juteuse sur fond de prohibition et/ou de recherche pétrolière ? Un roman réaliste et noir, au plus près des personnages et de leur destin, le lecteur est immédiatement au milieu du décor tant l’atmosphère l’enveloppe dès les premières pages, tous les personnages apportent leur pierre au récit et y trouvent parfaitement leur place, Jasper l’homme à tout faire de Dick étant particulièrement réussi. Une tragédie digne des grands auteurs américains inspirés par l’Amérique profonde.

Ecouter la lecture de la première page de "La terre des Wilson"    Get Adobe Flash player

Thème(s) : Littérature française

 


- 1 -



Lionel SALAÜN
Le retour de Jim Lamar
Liana Levi
233  pages
17  euros

19-02-2011

 

    Jim Lamar est de retour. Rescapé du Vietnam, il retrouve Stanford, coin perdu dans le Missouri, au bord du Mississipi, treize ans plus tard. Le solitaire Billy Brentwood, le narrateur, a alors treize ans, fils d’agriculteurs, il est le seul a aller au devant de Jim dont les parents sont morts et la ferme familiale a été saccagée. L'arrivée inattendue de Jim soulève en effet l’hostilité des villageois qui le tiennent pour responsable de la mort de ses parents et n’ont que faire du Vietnam, de la guerre et de ses conséquences. Confidences, apprentissage, Billy et Jim s’apprivoisent au bord du fleuve lors de longues parties de pêche au cours desquelles Jim raconte sa vie et ses épreuves, son départ, ses rencontres, ses combats, ses trois amis et frères avec qui il formera, malgré leurs différences, un groupe soudé. Si soudés, qu’au retour du Vietnam, seul survivant, il entreprend de respecter la promesse qu’ils s’étaient faites, aller rencontrer les familles des disparus, et raconter, expliquer, éclairer… un périple qui continuera à la façonner. Ce double portrait de deux hommes, de deux Amérique, est particulièrement émouvant et ce roman initiatique aborde en peu de pages et pourtant avec profondeur de multiples thèmes, la guerre, l’amitié et la fraternité, l’altérité, la pauvreté, l’écriture et la lecture, la littérature, les doutes et souffrances, l'apprentissage de la vie, la mort… Premier roman particulièrement rythmé avec une bonne et âpre odeur de blues !

Premier roman

Thème(s) : Littérature française

 


Nouvelle consultation des comptes-rendus de lecture