'Les religions sont peu prolixes sur cette question que j'adore : que diable faisait Dieu avant la création ?'   Roland Topor

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 

 
 



Les travaux

L'aménagement

Les premiers livres prennent place



La librairie a été créée en juin 2005. L'aventure débute avec les banques avec qui d'âpres négociations sont menées. Deux petits conseils : noter tout, absolument tout, d'une fois sur l'autre, tout peut changer et jamais en votre faveur et le second : hélas, mille fois hélas, tout est négociable !

L'étape suivante est la création de la société gérant le commerce. Bon courage pour remplir les formulaires. Si vous ne souhaitez pas payer l'aide proposée par le CFE et le Greffe du Tribunal, faitez preuve d'opiniatreté, surtout au Greffe ! Pour information quandmême, une fois les 60 euros payés pour valider mon dossier à la CCI, étant pressés, je l'ai apporté directement au Greffe, et là surprise, le dossier n'était pas conforme ! Le record de réaction de l'administration est détenue par l'URSSAF qui 4 jours après l'immitraculation envoyait sa première facture.

Pour l'achat et la signature, le choix du notaire est prépondérant pour la rapidité de traitement de votre dossier.

Ensuite, on commence à rentrer dans le vif du sujet. Travaux, aménagement, informatique, stock...

Pour les travaux, j'ai eu recours à l'entreprise Musarra du Coudray-Montceaux qui a la certification Qualibat. Cette entreprise est à éviter à tout prix. Petit résumé (mais vous pouvez me contacter si vous souhaitez des détails) :
  • Démarrage avec une semaine de retard : le chef de travaux ne rappelle jamais, et impossible de le joindre et vous ne pouvez laisser que des messages. Quand enfin, il décroche, il allait vous appeler !
  • Premier jour de travaux : les trois ouvriers endommagent le rideau de fer, le chef de travaux m'annoncent qu'il les 'a virés' !... Personne n'est obligé de le croire ! Il soutraite donc TOTALEMENT le chantier à une autre entreprise (parisienne). Comme quoi, prendre un entrepreneur du coin...
  • Les travaux sont donc interrompus et ne reprendront que la semaine suivante et il m'annonce 'qu'étant débordé, il ne pourra pas me fournir un planning avant la semaine prochaine' ! Bilan : après 15 jours, le travail d'une journée et un rideau de fer hors d'état ! Vive la certification Qualibat ! Remarquez, il y a une logique, j'ai appris plus tard que la certification n'était valable que pour la peinture, donc se renseigner avant !
  • Les péripéties tout au long des travaux furent exceptionnelles. Trois prises électriques posées sur sept : une mal posée, la deuxième arrachée par les ouvriers au bout de deux jours. Un cable réseau à faire passer d'une pièce à l'autre, seul problème, ils laissent 20 cm de chaque côté ! Livraison du sable : ils heurtent et endommagent la boîte aux lettres...
  • le conducteur de travaux donne rendez-vous mais manque de chance bien qu'il passe dans le village voisin, son portable est en panne et ne peut passer pour prévenir qu'il ne viendra pas, ni acheter une carte téléphonique.
et je vous en passe des belles et des meilleures ! Ah non, une dernière : un tube d'arrivée d'eau à condamner, résultat : dégât des eaux dans la cave, 30 m3 écoulés pour rien et c'est nous qui nous en apercevons le soir en arrivant, l'eau coulant à flot !

Dernières preuves de l'amateurisme : ils laissent une benne 6 jours dans une rue étroite, la benne débordant sur la voie publique, sans aucune autorisation... Quant à l'aplomb des murs, mieux vaut ne pas en parler et ne pas avoir le mal de mer...

La fin des travaux est à l'image de leur déroulement : finitions déplorables dans l'une des pièces que l'on est obligé de reprendre (sol, plafond, murs) et une demie-journée de nettoyage à notre charge. Par contre, pour venir se faire régler, le chef de travaux devient très disponible ! Toujours dans l'amateurisme, la facture décline une TVA à 5.5% alors que je n'y ai pas droit ce qu'ils devraient savoir (je leur avais déjà précisé lors de l'établissement du devis). Six jours sont ensuite nécessaires pour récupérer le double des clés.

Conclusion : éviter à tout prix la société MUSARRA !! Ne vous fiez pas au sérieux du devis et à l'amabilité du chef de travaux, tout ça n'est que façade et changera par la suite, une fois les premiers acomptes versés...


Pour l'aménagement intérieur, j'avais réduit mon choix à Quattra, Materic et Mobilwood que j'ai finalement choisi. Pendant l'établissement du devis, vérifier avec une infinie précision l'ensemble des pièces unitaires composant votre aménagement, les erreurs étant fréquentes. Le commercial n'est pas trop 'moteur' contrairement à celui de Materic. In fine, un souci de prise de cote qui rend un passage entre deux murs impossible...


Pour le stock, on remarque vite la différence entre les éditeurs/diffuseurs qui soutiennent les libraires et le livre et les autres...

A suivre... Les livres ont enfin pris place sur les étagères...


Mentions légales