'Dès qu’un esprit fermente, on l’emprisonne, dès que cent ou mille esprits fermentent, on envoie les gendarmes leur tirer dessus, mais quand des dizaines de milliers d’esprits fermentent de conserve, alors on envoie une députation, on noue un tire-jus au bout de sont stick, et on l’ébroue gentiment.'   Eric Vuillard

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
   
 

 
 






Mentions légales